Signe impossible et parfait (2005)

Recherche du signe pur.

Je désire toujours aller au-delà comme si en allant au-delà j’allais trouver l’énigme du secret. Mais au-delà, il y a toujours l’énigme.

À l’origine, le signe n’est plus. Il est signe du vide, signe impossible et parfait.

Derrière, la surface m’attire : là, quelque chose qui ne peut que me décevoir. Devant : une évidence que je désire.

Je me rapproche de mon sujet.

Dans tous les secrets se cachent une violence et un désir.

Cette violence n’est pas celle que l’on s’imagine, incrustée dans un événement : elle vient toujours de plus loin encore, de plus loin que soi.

Une peau avec les traces d’une violence innommable.

Secret de famille : secret d’un vide innommable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s