La traversée du réel (2005)

Le réel me dépasse. L’incertitude fait partie du réel, de ces hasards qui n’en sont peut-être pas. Coïncidences inusitées qui cachent quelque chose ? Je laisse cette question là où elle peut recevoir une réponse définitive : dans la mort.

De la mort, je ne suis jamais éloignée pourtant quand je peins, quand j’écris.

Je m’éveille en compagnie de mes pinceaux, de mon encre et de mes papiers. En ce sens, je ne fais pas exactement la même chose que lorsque j’étais enfant. Il y a un effort et une conscience qui se sont ajoutés. Je ne fais plus ce geste de réveil avec la même innocence. Un sens s’y est greffé. Il vient avec la parole que je laisse dans ce réveil, celle qui se dépose dans les traces sur le papier.

La pensée vient là dans cet entre-deux, entre la veille et le sommeil, entre la vie et la mort, pour dévoiler un passage. La pensée regarde vers la mort pour se tenir du côté de la vie. Être dans la mort, dans la fin, de ce qui n’est plus en mouvement, c’est tomber dans le piège de la dépression, ce que l’effort de la pensée n’est jamais. La pensée ou plutôt celui qui s’exerce à la pensée a un pied dans la tombe pour rejoindre avec une plus grande intensité la vie.

L’incertitude quant à la fin me permet en retour de penser l’existence avec son mouvement. Et du sein de cette incertitude, je peux m’imaginer toutes sortes de situations, d’événements à venir qui ne sont pas encore réels, mais que le réel me permet de penser. Dans cette ouverture possible grâce à l’imaginaire, le réel me semble moins lourd à porter. Là, j’ai l’impression de respirer, de quitter les obligations quelques instants. Et je peux m’étonner ensuite de revenir au réel avec une plus grande acuité et d’arriver à mieux me diriger avec les résistances qui se présentent à moi.

Est-ce le produit de Dieu ? Je l’ignore. Je sais seulement que cet entre-deux m’éclaire en retour sur ce qu’il me faut faire pour ouvrir le réel et le retourner à mon avantage. C’est la vertu de l’imaginaire. La pensée est alors un pont entre l’imaginaire et le réel.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s