L’esquisse comme philosophie (2005)

Je laisse cette parole comme elle est venue, avec toute l’imperfection qui la traverse. Le travail de la pensée passe dans cette rugosité, il rappelle ce « tâtonnement aventureux de la main » qui l’a forgée « qui fait chaque fois essayer à nouveau et force à risquer plus loin[1] ». La philosophie, du moins dans la tradition occidentale, a ce défaut de toujours vouloir faire oublier le lieu raboteux d’où les concepts ont surgi. Revenir à l’Idée en effaçant son parcours dans l’existence, je me rappelle que c’était le chemin qu’empruntaient les textes que j’ai perdus et qui me faisait passer à côté de la parole que je cherchais à dire. Je voulais l’œuvre, j’oubliais le travail, le travail du dépassement de la résistance qui forge le passage pour être.

N’est-ce pas ce qu’on appelait autrefois et même parfois aujourd’hui encore, le travail de l’esquisse ? Une parole de François Julien me revient ici :

L’esquisse « ne nous fait pas seulement éprouver la richesse infinie de l’indéfini ou de la fécondité de l’au-delà et du possible (…). Elle nous force surtout à penser ce que l’œuvre doit impliquer en elle de manque ou de creux pour opérer : ce qu’il y faut de vacant pour qu’elle se maintienne active et puisse continuer de s’exercer. Elle nous apprend que l’œuvre procède aussi par défaut et que ce défaut, loin d’être à boucher, est constitutif. Et même que l’œuvre doit d’une certaine manière renoncer à sa marque d’œuvre, à paraître « œuvre », voire doit se quitter elle-même, au lieu de s’étaler, pour être effectivement à l’œuvre.[2]»            

[1] Julien, François, La grande image n’a pas de forme, ou du non-objet par la peinture, Paris : Éditions du Seuil, 2003, p.81.

[2] Ibid., p.101.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s