2005 – Peindre comme philosophie

« J’ai l’impression que pour moi-même, mon travail est de l’ordre d’une réflexion, ou d’une poursuite philosophique. Par la peinture, il y a une prise en compte de tous les éléments qui me conduisent à une forme de philosophie plus qu’à une jonglerie technique. Et c’est là effectivement que je trouve beaucoup de plaisir… J’ai besoin d’exprimer que la peinture peut être aussi un lieu de réflexion et d’appréhension progressive, que c’est un moyen de penser comme un autre.[1] »

Marthe Wéry

[1] Marthe Wéry citée dans Marthe Wéry, Un débat en peinture/A Debate in Painting, La Lettre vole: Bruxelle, 1998, p.168.

Publicités